En Direct

Pia en mouvement - Ville de Pia
Vous êtes ici
Home > À la Une > Pia en mouvement

Pia en mouvement

Cérémonie des Voeux – 26 janvier 2018

C’est devant plus de 600 personnes réunies à la salle Colette Besson que Michel Maffre, maire de Pia, accompagné de ses adjoints, a présenté ses vœux à la population ce vendredi. L’occasion de revenir sur ce qui a été entrepris et réalisé en 2017 et faire le point sur les projets pour les mois à venir.

Pia est une ville en mouvement, une ville qui change, une ville qui s’adapte. Avec ses désormais 9035 habitants au dernier recensement, il est nécessaire pour Pia d’adopter une politique à sa taille. « S’adapter ne signifie pas faire table rase du passé, ni vivre ces mutations comme une contrainte, mais comme une opportunité ».comme il l’a précisé. Le premier de ces changements est sans aucun doute, la mise en place effective de la Communauté de communes Corbières Salanque Méditerranée (CCCSM) à laquelle PIA appartient et dont Michel Maffre est devenu président en novembre dernier suite au décès du maire de Claira José Puig.

Après des débuts difficiles, car 21 communes sont désormais réunies in fine par l’Etat, les difficultés ont aujourd’hui été résolues, soit sont en cours de résolution, « quelles que puissent être les rumeurs véhiculées tant pour des raisons bassement politiques qu’à des fins de « buzz médiatique », dixit Michel Maffre. LA CCCSM est dans l’attente de la signature par le préfet de son schéma de cohérence territoriale qui sera un acte fort renforçant les raisons d’exister de la structure.

Côté mairie, il a été rappelé que cette collectivité pouvait compter sur ces 183 agents municipaux répartis en 50 compétences et métiers différents. Début d’année qui commence par une restructuration des services. La création d’un nouvel organe : le Cabinet du Maire. Il jouera un rôle de courroie de transmission entre les élus et les différents services de la Mairie et sera un appui supplémentaire à la prise de décision des élus. Il prend d’autant plus d’importance depuis que Michel Maffre est devenu Président de la CCCSM. Autre nouveauté : la venue d’un directeur général des services techniques. Il sera en charge de piloter les pôles entretien des bâtiments, pôle entretien de la voirie, espaces verts, pôle eau et assainissement. L’ambition de cette organisation est de faire bénéficier aux Pianencs d’une administration efficace vouée à l’intérêt général et toujours avec une gestion saine. Car Pia est en mouvement sur le chapitre aussi : maitrise des dépenses. Avec une situation précaire à son arrivée, Michel Maffre a souligné qu’elle était bien meilleure aujourd’hui. Depuis deux ans, les dépenses de fonctionnement ont diminué de 2.5%, les recettes ont augmenté de 7% ce qui a permis de passer d’un déficit de 26 500 euros fin 2015 à un excédent de 540 000 euros fin 2017. « Notre rigueur mais aussi notre capacité à trouver de nouveaux financements commence à porter ses fruits. Maitriser nos dépenses c’est garantir un autofinancement pour nos prochains investissements et ainsi éviter un maximum de recourir à l’emprunt » a souligné Alex Pelatan, le directeur général des services de la ville. « Autre bonne nouvelle – Les impôts locaux n’augmenteront toujours pas, devise à laquelle nous restons fidèles encore cette année. Nous ferons tous les efforts nécessaires pour tenir dans la tourmente » précise M. le maire d’autant plus que les subventions de l’Etat sont de plus en plus difficiles à obtenir. « Ma volonté est d’investir les fonds publics en respectant notre engagement de maintenir un budget équilibré et sain » ajoute-t-il.

Parmi les autres changements, notons aussi une dynamique affirmée dans le développement de l’urbanisme « un urbanisme raisonné, ce qui veut dire un urbanisme réfléchi, harmonieux et concerté intégrant environnement, confort et cadre de vie. Ici aussi les lignes bougent avec politique visionnaire et accompagnatrice pour Pia» dit Michel Maffre.

Pour que Pia soit un territoire bien vécu de tous, 7 endroits de la ville sont toujours dans la ligne de mire du service urbanisme et environnement pour un maillage plus cohérent : la zone Patau, l’entrée route de Bompas, le centre-ville, la zone des Estanyols, la friche Intermarché, l’entrée de ville Rivesaltes et le chemin de la poudrière. « Comme tout le monde a pu le remarquer, notre ville bouge, notre ville s’étend, les lotissements fleurissent suite à la dernière révision du PLU qui a été approuvé en mai 2013 ou un peu plus de 60 hectares ont été débloqué. A ma prise de fonction en tant qu’élu, j’ai constaté avec l’ensemble de mon équipe que je tiens tout particulièrement à remercier que de multiples permis d’aménager étaient déjà déposés ou fortement avancés et qu’autour de cela il n’y avait aucune anticipation, aucune réflexion globale sur l’aménagement de notre territoire. Exemple concret : au niveau du château d’eau où aucun programme de travaux n’avait été anticipé vis-à-vis de la réfection du chemin de la poudrière qui logiquement vient desservir l’ensemble des lotissements. Aujourd’hui nous avons demandé à un bureau d’études d’établir un avant-projet sur les possibilités d’élargissement de cette voirie », comme la rappelé Cedric Dixmier, adjoint en charge à l’urbanisme.

Parmi les projets non anticipés, l’augmentation de la démographie implique de revoir certaines structures. Composante non prévue par exemple pour les écoles. La nouvelle municipalité a lancé cette année l’extension de l’école Mitterrand avec 4 nouvelles salles, 4 autres sont déjà prévues pour 2019, avec le soutien de le CCCSM.

Côté programme neuf, car il reste deux zones de 30 hectares à urbaniser. Michel Maffre a rappelé que là aussi Pia connaissait des changements. Avec une politique d’urbanisme transparente, accompagnatrice qui se fait en concertation, dans le but de l’intérêt général.

Preuve en est : Les Estanyols. Ici, la municipalité a fait le choix de créer, suite au dernier conseil municipal, une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC). Le cahier de concertation est disponible en mairie dans lequel chaque pianenc peut émettre propositions et observations.

Côté quartier déjà existant : il s’agit de revitaliser le cœur de ville. L’association du pays de la vallée de l’Agly a été sollicité pour que Pia intègre ce projet. Un diagnostic urbain va être lancé. Et puis, il a bien sur la volonté de préserver le patrimoine. La Ville travaille également sur la préservation de son église avec le Département qui a validé son inscription au programme du «Plan Objet 66» de l’année 2018. Deux autres sites de la ville sont aussi en études : les entrées de ville côte route de Rivesaltes et côté route de Bompas. Ici les objectifs sont de mieux gérer les flux de circulation (par exemple côté Rivesaltes, un rond-point est à l’étude avec le Département) et bien évidemment travailler sur l’embellissement paysager.

« Ces deux entrées de villes joueront aussi un rôle dans l’attractivité économique. Car qui dit développement de l’urbanisme dit développement économique », comme l’a précisé Marie José Ruiz. Marie José Ruiz qui a apporté sa vision de première adjointe mais également celle de 3e vice-présidente de la intercommunalité en charge du développement économique.

Là aussi les lignes bougent –  Pia se veut attractive pour accueillir commerces, nouvelles PME et artisans. Une surface commerciale de 900m² devrait d’ailleurs s’installer en face du collège courant 2018 et une supérette vient d’ouvrir dans les anciens garages Tixador en cœur de ville. Côté Rivesaltes, sur le site Patau, lieu stratégique, parce qu’en bordure de la RN9, à l’entrée et la sortie de l’autoroute, entre Polygone  Nord, et la zone Carrefour. Les entreprises Coldway et Torras y sont déjà installées. « Nous souhaitons y favoriser l’implantation de PME et d’entreprises artisanales. C’est la SPL POA – Société publique locale Pyrénées Orientales Aménagement – qui est chargée d’aménager la zone ». rappellé Marie-José Ruiz..

« Et Pia ne compte pas s’arrêter là ? A l’aménagement de zones d’activités économiques et commerciales, il est nécessaire d’y associer la politique de l’emploi ». comme l’a redit Michel Maffre

L’emploi reste à Pia comme ailleurs la priorité des français. La municipalité a mis en place depuis plus d’un an la plateforme insertion emploi. Pour faciliter la mobilité nécessaire pour la recherche d’emploi, la ville propose aussi une aide de 300 euros pour financer le permis de conduire pour les jeunes de 18 à 25 ans contre 20 h de bénévolat pour notre collectivité ou une association. Autre projet de cohésion sociale, l’installation d’une maison de quartier en cœur de ville, dans la maison Ramonatxo achetée par la commune. Cette maison sera le support privilégié à de multiples projets d’action sociale mais aussi aux projets d’associations.

Aménagement de la ville, développement économique cela implique confort de vie… mais aussi tranquillité publique. Ce fut au tour de Régis Cayro, adjoint élu en charge de la vie citoyenne, de prendre la parole.

Il est revu sur la volonté d’inciter les automobilistes à réduire leur vitesse : des ralentisseurs vont prendre place notamment rue Joliot Curie, Cami Pitit, Rue du Grenache, rue des Tourtereaux, Chemin des Vignes côté Leclerc, rue du Malvoisie et chemin de l’étang long. Il a informé qu’en février la Police municipale sera équipe d’un cinémomètre.

Toujours pour travailler sur la tranquillité publique, la présence des policiers municipaux sur le terrain a été revu. Les plages horaires ont été modulées pour qu’ils travaillent certains week-ends et plus tardivement certains soirs.  Il a été question de videoprotection. Son déploiement suit son cours comme prévu. Cette année une quinzaine de nouvelles caméras vont être installées sur les sites :

  • Ecole Louis Torcatis ;
  • Avenue du stade ainsi qu’aux abords du stade.
  • Au 1er Rond-point en arrivant de Rivesaltes après les 3 chatons. (A l’intersection des avenues François Arago, du Canigou et Jules Ferry)
  • A la pharmacie -à l’intersection Avenue Victor Hugo, Jules Ferry et  Rue Saint Michel
  • A l’intermarché intersection Victor Hugo et Rue saint anne
  • Au Rond-point d’accès au Collège
  • Route de Perpignan vers TP 66
  • Et enfin Chemin de la Guardiole ;

Régis Cayro est revenu sur le dispositif de participation citoyenne, en recommandant aux pianencs à devenir Voisins Attentifs et Solidaires. jl les a d’ailleurs inviter à se faire connaître en mairie ou auprès de vos référents ou en encore en allant sur le site pia.fr.

Et puis, Michel Maffre est revenu sur les divers et nombreux travaux réalisés comme ceux de l’assainissement des eaux, ou encore l’enfouissement des lignes électriques et de télécommunication, et aussi l’espace culturel Louis Torcatis qui prendra place dans le nouveau bâtiment en construction à côte de la maire ….

Et ceux qui vont se réaliser : création d’un parking d’une cinquantaine de place rue de la Tramontane, mise en place d’un portail internet pour effectuer les pré-inscriptions en ligne pour la restauration scolaire, les accueils de loisirs et payer les factures. Liste non exhaustive.

En avant-première du discours de Monsieur le Maire, Gilles Pelligrini a joué quelques air enchanteurs pendant qu’un film retracait les moments clefs de Pia en 2017 – l’occasion d’y voir tous les évènements et animations : FestiPIAdes, FestINpia, fête de la Saint-Jean, du printemps, Marché de Noel…. Et les nombreuses activités associatives. Monsieur le Maire a tenu à remercier l’ensemble des bénévoles pour leur implication.

Cette nouvelle formule de vœux a montré que Pia change, se structure pour toujours mieux anticiper et maitriser le quotidien d’aujourd’hui et de demain. Pas de doute, Pia est une ville en mouvement, en mutation, une ville qui veut prévoir demain mais aussi agir aujourd’hui.

2018 s’annonce donc prometteuse elle s’annonce comme « une année riche, pleine, intense, dont on se souviendra collectivement avec nostalgie, en se disant l’année prochaine à la même période  “2018, c’était quand même pas mal !” comme la mentionné Michel Maffre

 

Belle et heureuse année à tous               .

 

développement économique

Marie José Ruiz qui a apporté sa vision de première adjointe mais également celle de 3e vice-présidente de la intercommunalité en charge du développement économique

vendredi 26 janvier Michel Maffre, maire de Pia, a convié ses concitoyens à la traditionnelle cérémonie des voeux.
Michel Maffre a évoque une Ville qui grandit, qui est en mouvement… mais un mouvement anticipé, maitrise et structuré
Alex Pelatan, DGS, est intervenu pour préciser que le fonctionnement de la Mairie de Pia bougeait
Les piannecs ont répondus présents – plus de 600 personnes étaient ce soir là venues.
Régis Cayro, adjoint élu en charge de la vie citoyenne, a précisé les grands temps forts en ce qui concerne la prévention et la sécurité.
Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Départemental, a rappelé l’accompagnement du Département pour notre Ville.

 

Gilles Pelligrini et Franck Colyn ont débuté cette soirée en musique
C’est aussi le moment des échanges après le discours
Tour d’horizon sur l’urbanisme avec Cédric Dixmier, adjoint en charge de cette délégation.

 

©Corine Moronta et Fabrice Guiu

 

 

 

Top