En Direct

Journée des Droits de la Femme - Ville de Pia
Vous êtes ici
Home > Evenements > Journée des Droits de la Femme

Journée des Droits de la Femme

La ville de Pia s’est mobilisée autour de la Journée des Droits de la Femme en accueillant deux événements

Lundi 5 mars : La conférence de Ségolène Neuville et Renée Soum “Droits des femmes, où en est-on ? ”

C’est devant près de 120 personnes, soit une salle des mariages comble, que la conseillère départementale aux Droits des Femmes et à l’Égalité Ségolène Neuville a tenu sa conférence ce lundi 5 mars en mairie de Pia sur ” Droits des femmes : où en est-on ?”.

Après les discours de M. le maire Michel Maffre et de Renée Soum, présidente du Gesa et première femme députée du département, et en présence de Mme Marie-Pierre Sadourny Conseillère Départementale représentant à la tribune Madame Hermeline Malherbe, et Mme Marie-José Ruiz, première adjointe à Pia, Mme Neuville a rappelé que la journée du 8 mars cette année se déroule dans le contexte particulier de l’affaire Weinstein. Cette affaire américaine de harcèlement sexuel qui au-delà de concerner uniquement des stars d’Hollywood a permis de libérer la parole de nombreuses femmes de tous milieux sociaux à travers le monde avec l’émergence des hashtags #metoo ou #balance ton porc. Cette affaire soulève également le droit des femmes à accepter ou refuser des relations sexuelles.  En 2013, Mme Neuville avec d’autres députés dont Maud Olivier font une proposition de loi visant à pénaliser les clients de la prostitution et à renforcer la protection des victimes de traite des êtres humains et du proxénétisme. Cette proposition ne sera adoptée qu’en avril 2016, après 3 années de débats. Mais les choses ont-elles vraiment évolué depuis ? Le rapport d’évaluation qui devait être réalisé deux ans plus tard pour avoir des données précises, soit en avril 2018, est resté lettre morte. Une des seules données disponibles est que 200 clients de prostituées ont été verbalisés depuis la promulgation de la loi. On sait aussi que l’âge d’entrée dans la prostitution est de 14 ans et que l’espérance de vie d’une prostituée ne dépasse guère les 40 ans.  Difficile d’intervenir à un niveau international précise Mme Neuville “chaque pays ayant ses propres lois. Cela ne pourra progresser que si toutes les femmes sont solidaires les unes des autres dans tous les pays du monde”.

Parler de prostitution c’est aussi parler du droit de femmes à disposer de leur corps et du droit à l’avortement. En France le nombre d’avortement est stable depuis des années. “Le gouvernement a mis en place un site internet d’information fiables sur le sujet et c’est une bonne chose ” dit Ségolène Neuville  ainsi qu’un numéro vert national, le 0800 08 11 11. Numéro qui reçoit près de 2000 appels par mois. En Europe seuls Malte, Chypre et la Pologne n’autorisent pas l’avortement. En Irlande, un référendum va être organisé au mois de mai prochain afin que les irlandais puissent se prononcer sur le sujet.

Lors de cette conférence, il a aussi été question de violences faites aux femmes, de viol, de harcèlement dans les transports en communs…des faits qui peuvent être dénoncés au 39 19, le numéro spécial pour les femmes victimes de violence, appel anonyme, gratuit et disponible 7 jours sur 7.

La dernière thématique abordée ce soir-là a été celle des inégalités professionnelles et de l’écart de salaires entre femmes et hommes. En équivalent temps plein, les femmes touchent 18,6 % de moins que les hommes, 27% de moins si l’on tient compte des temps partiels. A poste égal et à compétences égales, cette différence est de 9%. A noter aussi que les femmes représentent 53% de personnes sous le seuil de pauvreté en France, et 62% ont des emplois non qualifiés.

Mme Neuville a conclu sa conférence sur un appel au rassemblement des femmes à travers le monde puisque ” seules on va plus vite, ensemble on va plus loin. En une phrase “Femmes de tous les pays unissons-nous”. Dans la salle on notait pour le Planning Familial la présence de Renée VERDU, de Françoise BIRKI pour IDEM, d’Yvonne FOURNOLS, Ancienne Présidente de Mares y Nens, ainsi que celle Anne-Marie CUBRIS.

 

Jeudi 8 mars :  Une soirée festive autour de la femme :

La soirée a commencé par les discours de M. le maire Michel Maffre, très engagé pour la parité femmes – hommes notamment au sein de son équipe municipale puisque sur 21 personnes 11 sont des femmes, puis celui de sa première adjointe Marie-José Ruiz qui a dressé un succinct bilan des avancées des droits des femmes depuis la mise en place de cette journée internationale en 1977.

Sont ensuite intervenues plusieurs associations : le Pi-Atelier Théâtre qui a présenté saynètes et lecture de textes autour des droits de femmes, puis les Baroudeuses, l’équipe féminine de rugby de Pia, venues parler des difficultés à être une femme dans le milieu de l’ovalie, difficultés à cumuler vie de famille, vie professionnelle et vie sportive puisque les joueuses ne sont pas reconnues comme professionnelles.

La soirée s’est ensuite poursuivie avec un cours de méga zumba assuré par la dynamique Patricia Garcia de Newschool Dance pour se terminer avec les trois mini concerts de Pascaline, Axelle et Astrid. Une belle soirée festive qui a réuni plus de 100 personnes et où chacune a reçu un T-Shirt offert par la municipalité.

 

Top